HIVER 23/24 : réouverture du domaine relié Forêt Blanche

Risoul s'engage ! 

La valorisation du territoire

Comment La Bresse-Hohneck contribue à la valorisation du territoire

L’agence de notation indépendante BIOM ATTITUDE a évalué en 2020, sur la base de l’exercice comptable clos en 2019, la société : La Bresse Labellemontagne.

Ainsi, lorsque 100€ sont dépensés en forfaits de ski à La Bresse-Hohneck, 94€ sont directement réinjectés dans l’économie française dont 75€ localement et 62€ financent l’emploi, la protection de l’environnement et des actions de solidarité. Pour 1€ dépensé pour l'achat d'un forfait, 4.50€ supplémentaires sont dépensés par nos clients en station.

Vous avez dit BIOM ?

La Démarche BIOM Attitude repose sur une méthodologie développée par l’entreprise BIOM ATTITUDE qui consiste à évaluer la performance économique d’une entreprise au plan sociétal, en croisant les données financières de l’entreprise et les principaux référentiels publics en développement durable.
Cette mesure se matérialise sous la forme d’un pourcentage : le « % BIOM ». C'est la part du chiffre d'affaires redistribuée en dépenses réelles pour répondre aux enjeux de développement durable de son territoire. Le « % BIOM » mesure la contribution d’une entreprise au développement durable de son territoire.

Qui est BIOM et quel est leur métier ?

La Société BIOM ATTITUDE, fondée en 2012, est rattachée depuis novembre 2017 à la Société de conseil, d’expertise comptable et d’audit, AXIS Experts Conseils (59 - Villeneuve d’Ascq).
BIOM ATTITUDE est une agence de notation indépendante qui a développé un indicateur, le «% BIOM». Au travers de cet indicateur, l'agence mesure et valorise la contribution au territoire des organisations (entreprises privées et publiques, collectivités, associations, EPIC) et de leurs projets.
L’indicateur « % BIOM » a été reconnu Solution COP 21 et est retenu par le MENE, Mouvement des Entrepreneurs de la Nouvelle Economie.

Un indicateur principal est calculé, le %BIOM (empreinte sociétale matérialisant la contribution au développement durable du territoire) et un second indicateur, le %ECONOMIQUE (empreinte économique et financière sur le territoire).

L’indicateur révèle aux parties prenantes internes (salariés, …) et externes (partenaires, clients, élus et collectivités, …) l’impact positif des organisations dans leur activité. Il répond à la question « Comment est recyclé mont argent ? » ou « Où va mon argent ? ».

Leur expertise et leur démarche d'évaluation

La démarche BIOM ATTITUDE (leur processus d’évaluation ainsi que les visuels et outils délivrés lors de leurs restitutions) s’appuie sur une grille référentielle établie en coopération avec des indépendants experts du Développement durable et de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

La grille référentielle est issue de textes officiels qui font foi sur les thèmes du Développement durable (SOCIAL, ECONOMIE, ENVIRONNEMENT) : plus d’une centaine de textes législatifs, réglementaires, incitatifs, normatifs, locaux.

Elle comporte 18 thèmes qui permettent de couvrir à 360° les pratiques factuelles des organisations. Dans chacun de ces thèmes, des critères factuels d’ordre quantitatifs et/ou qualitatifs issus et uniquement issus des textes précités sont intégrés.

Ces différents diagnostics permettent d’identifier les pratiques RSE de l’entreprise et de calculer leurs empreintes économiques et sociétales sur le territoire.

La démarche d’évaluation se déroule en 4 étapes :
1 : Interview de l’organisation sur ses pratiques, à partir de la grille référentielle
2 : Collecte des données sociales, économiques, comptables et financières (liasse fiscale, comptabilité, justificatifs particuliers, …)
3 : Identification des dépenses correspondantes et calcul du %BIOM
4 : Rédaction des visuels de communication et outils de progrès puis restitution

Leurs références

La démarche BIOM ATTITUDE est déployée auprès de 600 structures de toutes tailles et toutes activités : entreprises privées, entreprises publiques, collectivités et filières.
Ils sont notamment partenaires des filières Domaines Skiables de France, Union des Entreprises Adaptées, Fédération du recyclage. 

Sybelles Ski



Méribel Alpina


Office de Tourisme de l'Île d'Ouessant



Véolia


Institut Pasteur de Lille


Columbus Café & Co



En savoir +

textes référentiels

Et pour La Bresse Labellemontagne ?

L’agence de notation indépendante BIOM ATTITUDE a diagnostiqué, par l’intermédiaire de son Responsable Diagnostic Développement, Jérôme HUET, la société LA BRESSE LABELLEMONTAGNE.  Ce diagnostic a été réalisé en 2020.
L’évaluation ayant permis au calcul « %BIOM » et « % ECONOMIQUE » porte sur les données économiques et financières de l’entreprise relatives à son compte d’exploitation au 31 août 2019.

 Le %BIOM de La Bresse Labellemontagne 

Le « % BIOM » est la part du chiffre d'affaires redistribuée en dépenses réelles pour répondre aux enjeux de développement durable de notre territoire. Le « % BIOM » mesure la contribution de notre entreprise au développement durable de notre territoire.

Cela signifie que lorsque l’entreprise LA BRESSE LABELLEMONTAGNE facture une prestation qui vaut 100€, 75€ sont directement réinjectés dans l’économie locale et 62€ financent l’emploi, la protection de l’environnement et des actions de solidarité. Soit un %BIOM de 62%.

A titre de comparaison, le %BIOM moyen des 600 structures auditées par l'Agence BIOM ATTITUDE est de 49% et de 65% dans les Domaines Skiables.

 Le diagnostic RSE* de La Bresse Labellemontagne 

Le diagnostic RSE de LA BRESSE LABELLEMONTAGNE met en exergue des pratiques sociales, économiques et environnementales vertueuses dans 86 critères sur les 100 retenus dans la démarche BIOM Attitude.

Le diagnostic RSE* démontre que LA BRESSE LABELLEMONTAGNE est pleinement engagée sur les thèmes sociaux, territoriaux et environnementaux liés à son activité. Des actions restent possibles sur les thèmes suivants :

Au niveau SOCIAL :

  • Formaliser une politique handicap et insertion
  • Mettre en place des partenariats avec des Entreprises Adaptées
  • Mettre en place des actions d'insertion de personnes éloignées de l'emploi
  • Aménager des locaux et espaces collaboratifs
Au niveau TERRITORIAL :
  • Formaliser une politique d'innovation et viser des domaines d'application
  • Cartographier les déplacement salariés/lieu de travail et mettre en œuvre une négociation sur les mobilités
  • Amorcer une transition vers des véhicules propres et identifier des espaces de parking à cet effet
Au niveau ENVIRONNEMENTAL :
  • Mettre en œuvre une politique proactive de valorisation de notre environnement nature, promouvoir la faune et la flore
  • Formaliser une politique de réduction, recyclage te valorisation des déchets, dématérialiser les documents
  • Formaliser une stratégie bas carbone, définir des axes de mise en œuvre et mesurer les impacts

*Responsabilité Sociétale des Entreprises

Le niveau de contribution de la démarche RSE de Manigod Labellemontagne
Les 16 éco-engagements

Adhésion aux éco-engagements de "Domaines Skiables de France"

Le 2 octobre 2020, les domaines skiables français, réunis au sein de leur chambre professionnelle "Domaines Skiables de France", ont dévoilé lors de leur congrès annuel, une feuille de route environnementale de 16 éco-engagements pour préserver la montagne avec des mesures concrètes en matière de climat et d’émissions de gaz à effet de serre, de gestion de l’eau, de protection de la biodiversité et de préservation des paysages. L’un des objectifs fixés par les domaines skiables français est d’atteindre la neutralité carbone, dès 2037, avec zéro émission de CO2. 

 Les 16 éco-engagements DSF 
 Les bénéfices attendus au niveau national 

1. Entre 5 et 10% d'économies de gasoil grâce à l'écoconduite des engins de damage
2. Entre 10 et 20% d'économie d'électricité
3. Entre 5 et 10% d'optimisation du prélèvement, à équipement en neige de culture égal
4. 2 300ha revégétalisé avec des semences endémiques
5. 50 tonnes de déchets ramassés
6. Tonnage des installations obsolètes évacuées

Et à horizon 2037, la neutralité carbone avec zéro émission de gaz à effet de serre par les entreprises de domaines skiables.

Et pour La Bresse Labellemontagne ?

Comme tous les exploitants de domaines skiables adhérents à DSF, LA BRESSE LABELLEMONTAGNE s'est engagée à mettre en œuvre les 16 mesures de la feuille de route environnementales de Domaines Skiables de France.  A ce jour, en Mars 2023, 10 éco-engagement sont réalisés et 2 sont en cours de réalisation. 3 éco-engagements doivent être amorcés. LA BRESSE LABELLEMONTAGNE affiche un état d'avancement de 69% sur le programme défini par DSF.

Ce qui est réalisé

A ce jour, en Mars 2023, 10 éco-engagements ont été réalisés :

      1. Climat et énergie :
            Ecoconduite des engins de damage : Tous nos conducteurs d'engins de damage sont formés à l'écoconduite à l'issue de cet hiver 2022-2023.
            Ecoconduite des remontées mécaniques téléportées : Tous nos conducteurs de télésièges sont formés à l'écoconduite à l'issue de cet hiver 2022-2023.
            Utilisation raisonnée des remontées mécaniques : En dehors des périodes de fortes activités, les remontées mécaniques redondantes sont fermées (sans que cela n'impacte le nombre de pistes ouvertes). Une pratique en place depuis de nombreuses années à La Bresse-Hohneck.

      2. Eau et Agriculture
            Stockage de l'eau : Le barrage de La Lande permet un lissage du prélèvement dans le temps.
            Economies en eau : La hauteur de neige est régulièrement mesurée sur les pistes équipées d'enneigeurs afin d'optimiser les volumes de neige de culture produits au fil de la saison.
            Soutien au pastoralisme et partage de l'eau : Le barrage de La Lande, propriété de la commune de La Bresse, est aussi utilisé pour la production hydro-électrique, le production d'eau potable et la pisciculture. Le fermier-aubergiste présent sur le domaine skiable en été dispose d'une ressource en eau suffisante et ne nécessite pas un recours à l'eau du Lac de La Lande.

      4. Paysages
            Végétalisation après travaux : L'engagement de 100% de végétalisation après terrassement dans les zones herbeuses/d’alpage a été pris. Le front de neige a été revégétalisé en 2021 après les travaux menés à l'automne 2020 pour l'installation des deux tapis roulants et la création des pistes de bouées sur neige.
            Utilisation de semences endémiques : Lors de la revégétalisation des espaces, LA BRESSE LABELLEMONTAGNE emploie des semences 3 Vallées adaptées.
            Démontages des installations obsolètes : A l'échelle du massif des Vosges, 2 installations abandonnées ont été démantelées à ce jour : démantèlement de la gare de départ du téléski Basse des Feignes en 2021, démantèlement du téléski du Frenz en 2022.

      5. Déchets
            Ramassage des déchets dans les espaces naturels : Chaque année, une opération ramassage des déchets est organisée au printemps avec le Ski Club La Bressaude et SRD Saint-Dié.

Ce qui est en cours de réalisation

2 éco-engagements sont amorcés :

      1. Climat et énergie :
             Déploiement du bilan carbone dans tous les domaines skiables : Le bilan carbone de LA BRESSE LABELLEMONTAGNE est en cours de réalisation avec un résultat attendu en juin 2023.

      4. Biodiversité
            Inventaire écologique : Un observatoire environnemental de la biodiversité (faune, flore et habitats naturels) pour le domaine skiable se déroulera sur la période 2023-2027. La phase 1 (structuration de l'observatoire) débute juin 2023, menée par KARUM Actions Nature.

Ce qui doit être engagé

3 éco-engagements doivent être amorcés :

      1. Climat et énergie :
             Projets dameuse hydrogène : Soutenir l'émergence de la dameuse à hydrogène et favoriser le déploiement dans les territoires de montagnes de sources d'hydrogène décarboné. Aucune action en cours à l'échelle de la station.

      4. Biodiversité
            Protection des galliformes de montagne : Des actions sont prévues sur les années à venir afin de signaler 100% des tronçons de câbles de remontées mécaniques susceptibles d'être un obstacle au vol des grands oiseaux, l'objectif étant d'atteindre une signalisation complète d'ici 2025.

      5. Déchets
            Sensibilisation des clients : Sensibiliser les clients à la réduction des déchets en partenariat avec des associations. Pour le moment, cette action n'est pas en place.

Vous avez dit DSF ?

Domaines Skiables de France représente 230 entreprises réparties sur l'ensemble de massifs de France, les Hauts de France et Montmartre. C'est un syndicat professionnel qui fédère les sociétés responsables de l’exploitation, de l’entretien et du développement des domaines skiables en France.

Qui est "Domaines Skiables de France" ?

Domaines Skiables de France est un syndicat professionnel qui regroupe les exploitants de remontées mécaniques (dont les exploitant de téléphériques urbains) et constitue la chambre professionnelle des opérateurs de domaines skiables. 

Domaines Skiables de France représente ainsi : 
- 230 adhérents répartis sur tous les massifs montagneux de France ainsi qu'à Montmartre et Nœux-les-Mines (Hauts de France)
- 18 000 salariés
- Une 20aine de métiers qualifiés

Domaines Skiables de France fédère les entreprises responsables de l’exploitation, de l’entretien et du développement des domaines skiables en France. En collaboration avec les collectivités territoriales, ces entreprises publiques, mixtes ou privées, sont au cœur de l’intérêt général. Les domaines skiables constituent la source principale d’attractivité
des stations de montagne.

Acteurs déterminants dans la dynamique des stations, ils conditionnent l’activité économique des autres acteurs en station (commerçants, hébergeurs, professionnels du ski et de la montagne, etc.). Leur activité est indispensable pour fixer l’emploi et la vie sociale sur les territoires. Acteurs majeurs de l’aménagement durable en montagne, les domaines skiables de France déploient des politiques novatrices et responsables.

Quelle sa mission ?

En tant que syndicat professionnel national, Domaines Skiables de France à pour rôle d'informer et de représenter les entreprises de remontées mécaniques des domaines skiables et des UTI (Urbains, Touristiques et Industriels).

Son champ d'action :
-Côté social : DSF négocie la convention collective avec les syndicats de salariés
- Sur le plan technique et de la sécurité : DSF est l’interlocuteur des pouvoirs publics.
- Sur les thèmes économique, juridique et environnemental : DSF conseille et propose.
- Il soutient ses adhérents dans l’aménagement des territoires en partenariat avec les collectivités sous l’autorité des maires

L'observatoire environnemental
Un outil au service de la biodiversité

Afin de préserver l'environnement naturel grandiose qui nous accueille et dont dépend nos emplois et notre vallée, nous avons entrepris une stratégie de développement durable, à travers notre adhésion aux éco-engagements DSF. Cette transition écologique passe notamment par la consolidation de nos liens avec le vivant.

Nous voulons donc construire nos futurs projets d'aménagement dans le respect de la biodiversité qui nous entoure. Pour ce faire, nous nous dotons dès cette année d'un outil de connaissance de la biodiversité : un Observatoire environnemental dédié à la faune, à la flore et aux habitats naturels.

Nous avons fait appel à la société KARUM Actions Nature qui dispose d'une expérience et d'un savoir-faire reconnus (pilotage de 20 observatoires en domaines skiables).

L'Observatoire se déroulera en deux phases, sur une période de 5 ans (2023-2027), dont la première sera initiée dès cet été 2023 :

  • La phase 1 consiste en la structuration de l'observatoire, c'est à dire l'inventaire de la biodiversité présente sur le domaine skiable, et la construction d'un programme de suivi de cette biodiversité
  • La phase 2 repose sur l'animation de cet observatoire jusqu'en 2027. Le programme de suivi sera mis en œuvre et KARUM nous accompagnera dans nos projets afin de mieux les intégrer et de limiter leurs incidences sur la biodiversité. Une veille permettra de connaître l'évolution de la biodiversité. 


KARUM met à disposition de l'Observatoire Environnemental, une équipe d'experts
  • Un pilote stratégique : Philippe Seauve, écologue, co-gérant et fondateur de KARUM
  • Une coordinatrice de l'observatoire : Audrey Pichet, écologue
  • Des spécialistes : 5 chargés de mission botaniques (pour les milieux naturels et la flore) ; 5 chargés de mission faune.

Un observatoire environnemental : Quesaquo ?

Un Observatoire Environnemental est un outil au service de la biodiversité, destiné aux entreprises formulant des demandes d'aménagement. C'est un outil technique proactif qui comprend 2 grandes composantes : 

  • La connaissance de l'environnement, actualisée à l'échelle du site géré et à moyen terme (non à l'échelle d'un projet et de manière ponctuelle)
  • L'évaluation des actions environnementales (efficacité, performance)

La mise en place d'un observatoire comprend 2 phases :
  • La structuration de l'outil dans un premier temps
  • Puis, l'animation de cet outil à partir d'un programme construit sur plusieurs années.

 Plus qu'un inventaire, c'est un outil 
L'outil est proactif. Il ne se contente pas d'inventorier les espèces présentes sur le site, il identifie les enjeux environnementaux qui devront être pris en compte dans la construction des projets afin de mieux les intégrer dans l'environnement et de limiter leurs incidences. 

L'outil est durable : un réel suivi dans le temps est mis en place afin d'analyser en détail les impacts réels des actions menées.

L'outil est conçu pour être utilisé.



Phase 1 : Structuration de l'Observatoire

l'identification des espèces ou groupes d'espèce qui présentent un enjeu, la cartographie des habitats naturels et la mise en évidence des zones à enjeu, ainsi que la construction d'un programme d'indicateur permettant l'évaluation de l'évolution de la biodiversité.

Phase 2 : Animation de l'Observatoire

Le programme défini lors de la phase 1 sera mis en œuvre en priorisant les espaces soumis à des travaux d'aménagement. Un accompagnement sera en place pour nous aider à mieux intégrer nos projets et à limiter leur incidence sur la biodiversité. Une veille permettra de connaitre les évolutions environnementales, et le suivi des indicateurs rendra compte de l'efficacité des actions écologiques qui seront menées.

Vous avez dit KARUM ?

KARUM est un bureau d'étude spécialisé qui accompagne les entreprises dans leurs stratégie environnementale et dans la prise en compte des problématiques associées. Il regroupe des personnes qui disposent de compétences et de savoir-faire en matière d'écologie et de paysage, et dispose d'une expérience confirmé de plus de 15 années. 

KARUM est membre du Cluster Montagne et signataire de Charte d'Engagement dans le Domaine du Développement Durable du Ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Energie

Qui est KARUM Actions Nature et quelle est sa mission ?

Réponse

Qu'est-ce qu'un écologue ?

L'Ecologue ou ingénieur écologue est un expert

identifie, prévoit et analyse l'impact des activités humaines sur l'environnement. Il intervient dès les phases amont d'un projet pour définir, mettre en place et veiller au respect des politiques et réglementations liées à la conservation et préservation de l'environnement.